Les Furibondes
 
En soutien au compte Instagram des Furibondes (@les_furibondes), j’ai réalisé deux illustrations mettant en scène les seins, comme pied de nez à leur censure sur les réseaux sociaux et, plus largement, dans l’espace publique. Car encore aujourd’hui, montrer sa poitrine est souvent considéré comme impudique, obscène ou alors comme une forme de consentement de facto, validant ainsi des comportements répréhensibles (harcèlement sexuel, harcèlement de rue ou viol).
 
Non, montrer ses seins, en partie ou totalement, n’est pas une invitation. Non, la poitrine ne définit pas le genre d’un individu. Et non, la poitrine, quelque soit sa forme, n’est pas un indicateur de « féminité ».
 
Gros, petits, meurtris, tombant, artificiels, naturels, absents... Tous les seins ont le droit à une représentation et une visibilité dans l’espace publique, réel ou virtuel.

Découvrir aussi...

Back to Top